Une balade à Villefranche-de-Conflent

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour un petit article sur une des découvertes de mes dernières vacances ; la jolie ville fortifiée de Villefranche-de-Conflent. Je ne m’attendais absolument pas à découvrir une ville médiévale fortifiée en plein cœur des Pyrénées (peut être que ça ne surprend que moi d’ailleurs), pourtant cet endroit est très touristique !  Ce lieu fait partie des cinquante sites les plus visités de France et est d’ailleurs classé Patrimoine mondial de l’UNESCO grâce aux fortification Vauban qui l’entoure.

img_1660

Villefranche-de-Conflent est une ancienne cité marchande particulièrement bien située dans les Pyrénées, sa situation géographique lui permettait de contrôler l’accès aux terres principales.  Cette ville à conserver son aspect historique qui lui donne tout son charme. Vous pouvez (je pense) facilement passer toute une journée là-bas. Plusieurs visites sont possibles :

  • Le Fort Liberia (courage, vous devez monter 799 marches pour l’atteindre)
  • Les Remparts qui vous emmènent sur l’histoire de la fortification de la ville
  • L’église Saint-Jacques de Villefranche-de-Conflent
  • La visite guidée de la ville

img_1662img_1661

Etant arrivée sur place relativement tard nous n’avons pas pu effectuer de visite, juste une jolie promenade dans la ville que j’ai tout particulièrement apprécié. Nous en avons profité pour aller déguster une glace à L’art Gourmand, qui vous propose un assortiment de confiserie, chocolat mais aussi de glace et de sorbet. J’ai craqué pour les parfums pêche de vigne et figue qui étaient à tomber ! Les ruelles étroites composées de maison en pierre sont magnifiques et pleines de jolies enseignes (vous commencez à connaître mon amour pour les vieilles enseignes forgées).

Si vous traversez le pont passant au-dessus de La Têt (pour visiter le Fort Liberia par exemple), vous pourrez peut-être apercevoir ou entendre le train jaune. J’ai eu l’impression que ce petit train est une véritable institution ! Le petit train jaune porte très bien son nom et me dispense de la description. A une allure de 30 km/h il permet d’effectuer le trajet de Latour de Carol à Villefranche. J’imagine que le paysage qu’on peut admirer durant le trajet doit être magnifique !

J’espère avoir l’occasion de retourner dans cette jolie cité et de prendre le temps de visiter tous ces lieux d’histoire.

Liens utiles :

Le Train Jaune : https://www.pyrenees-cerdagne.com/decouvrir/le-train-jaune

Tourisme Conflent Canigou (pour préparer vos sorties) : https://www.tourisme-canigou.com/organisez/voir-faire/plus-beaux-villages-de-france/villefranche-de-conflent

Le site des Orgues de L’Ille sur Têt

Hello, aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un joli phénomène naturel, que j’ai pu découvrir pendant mes vacances. Sur le chemin du retour, nous avons fait un léger détour pour admirer ce somptueux paysages. Je suis toujours impressionnée de voir à quel point la nature peut créer de si belles choses.

img_1556

Les orgues ont une longue histoire. Il y a 5 millions d’années que des blocs composés de sable et d’argiles sont présent dans la vallée de la Têt. L’érosion de ces roches ont fini par formée ces « cheminées de fée », qui comporte une grande colonne de roche tendre et d’un chapeau plus résistant. Ces orgues étant en grande partie « tendres », sont amenés à disparaitre avec le temps et l’érosion. Ce phénomène est observable dans plusieurs endroits à travers le monde (Italie, Suisse, Turquie, Etats-Unis, Canada…), et font l’objet de mythes et légendes. Les orgues de l’Ille sur Têt sont classés depuis 1981.

img_1555

A la base ce site se visite, néanmoins vous avez la possibilité de l’observer en voiture ! C’est d’ailleurs ce que nous avons fait ce jour-là, et malgré les rafales de vents j’en ai profité pour faire des photos. Vous croiserez différents panoramas ou terrasses le long de la route où vous pouvez vous arrêter pour prendre le temps de contempler ces orgues.

C’est un endroit qu’il faut absolument voir. Quand on pense à la fragilité de ce site, il serait vraiment dommage de passer à côté ! J’ai été quelque peu dépaysé en le voyant. Je n’ai jamais mis les pieds aux Etats-Unis, mais les orgues m’ont fait penser au Grand Canyon. C’est un décor que j’associe facilement aux endroits désertiques.

img_1557

Si vous souhaitez effectuer la visite, comptez 5€ pour un adulte, 3,50€ pour un enfant et la visite est gratuite pour les moins de 10 ans. La visite libre dure entre 45 min et 1h. Afin de mieux préparer votre visite, je vous invite à vous rendre sur le site pour connaître les horaires d’ouverture qui varient en fonction de la période de l’année.

Liens utiles :

Site des Orgues de l’Ille sur Têt : http://lesorgues.ille-sur-tet.com/

Une Promenade à Provins

Après avoir découvert la Roseraie, nous avons décidé de retourner à Provins pour découvrir un peu plus cette jolie ville. La cité médiévale de Provins est classée Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2001. Elle représente l’unique témoignage d’une cité marchande des Foires de Champagne des XIIe et XIIIe siècles. La cité médiévale propose un large choix de visite et d’activité ; musée, visite guidée, petit train, spectacle. Vous aurez de quoi faire pour vous occuper toute une journée (ou plus) !

IMG_6495

Lorsque nous avons commencé à nous promener dans la ville, les maisons à colombage m’ont tout de suite rappelées la jolie ville de Rouen. J’aime vraiment cette architecture que je trouve tellement belle est chaleureuse. Les villes historiques restent très souvent mes préférés.

IMG_6485

Nous avons commencé à découvrir la ville et son histoire avec une visite guidée des souterrains. Tout au long du parcours, le guide vous expliquera des faits historiques et l’organisation des marchands de l’époque. Nous avons eu la chance d’effectuer la visite en groupe réduit et de pouvoir admirer plus facilement les lieux. C’est une très belle visite que je recommande vivement (sauf aux personnes claustrophobes).

IMG_6471IMG_6472

La seconde visite que nous avons fait ce jour là est La Grange aux Dîmes. Cette visite propose un concept que j’ai beaucoup aimé ; un parcours de plusieurs mises en scène, de différents corps de métier de l’époque, qui prend vie grâce à votre audio guide. Habituellement je ne suis pas une adepte de l’audio guide que je trouve trop monotone. Ici c’est une véritable réussite ! Vous vous plongez directement dans l’ambiance de l’époque et vous apprenez énormément d’informations.

IMG_6502IMG_6497

Nous avons passé le reste de notre journée à nous balader. Nous avons bien évidemment été voir les remparts de la ville. Vous avez la possibilité d’y monter. Malgré mon vertige, j’ai beaucoup apprécié la vue. Petite info : vous pourrez même apercevoir certain rapace voler pendant les horaires du spectacle « les aigles des remparts » qui se situe du côté de la Porte de Jouy.

IMG_6520

Vous l’aurez compris, nous avons passé une excellente journée à Provins ! Si vous avez l’occasion de passer y faire un tour, foncez !  D’ailleurs, je vous conseille d’éviter d’y aller le samedi (jour du marché), où la circulation et le stationnement sont beaucoup plus difficiles. Etant donné que nous avons pris des Pass Provins, je vous ferai d’autres articles sur nos futures visites !

Info utiles :

Souterrains de provins : 4,50€/adulte et 3€/enfant. Visite guidée (uniquement) de 45 minutes.

La Grange aux Dîmes : 4,30€/adulte et 2,80€/enfant. Visite de 35 minutes. L’audio guide est compris dans le prix. Vous devez laissez une pièce d’identité en caution.

Le Pass provins : 1 entrée pour chaque monument compris (Tour César, Grange aux Dîmes, Souterrains et Musée. Le pass est valabre 1 an à partir de la date d’achat. 12€/Adulte et 8,50€/enfant.

Roseraie de Provins

La rose est sans doute l’une de mes fleurs préférées. Lorsque j’ai appris la présence de la Roseraie de Provins j’étais ravie et nous avons vite choisi une date pour nous y rendre !

C’est dans un parc de 3 hectares que vous pourrez admirer plus de 300 variétés de roses (dont la fameuse rose de Provins) ! Vous visitez librement le parc muni d’une carte. En plus de vous guider pendant votre visite, la carte vous permets de connaître l’histoire de certaine rose et parfois vous invite à chercher certain spécimen. Vous tomberez tout au long du parcours sur des « thèmes » différents ; les roses anciennes, le parfum, l’atelier de greffage, les roses modernes et même sur un exemple de jardin de plantes médicinales du Moyen-Âge.

IMG_6427IMG_6240

Août n’étant pas la meilleure période pour la floraison des roses, nous n’avons pas pu admirer l’ensemble des spécimens (dont la rose de Provins). Le nombre de variété de rose était tout de même conséquent et nous avons eu la chance de nous retrouver seuls dans cet immense parc pendant notre visite. Durant la visite nous avons profiter des transats et des mûres sauvages (tout est pensé pour se sentir chez soi). L’accueil est très chaleureux et on vous donnera des conseils pour la visite de la Roseraie, mais également pour visiter la ville de Provins. La Roseraie possède une boutique de décoration mais également un salon de thé. Vous vous sentirez comme chez vous lors de votre visite !

Verdict ? Nous avons adoré et nous y retournerons avec grand plaisir. De l’accueil à la visite tout a été parfait ! Je vous recommande à 1000% cet endroit     

IMG_6241IMG_6350

Pour visiter cette magnifique Roseraie comptez 4,50€ de Novembre à Avril et 7€ de Mai à Octobre. L’entrée est gratuite pour les moins de 12 ans, la Roseraie propose également un pass annuel à 20€ pour un accès libre au parc. Les horaires d’ouvertures varient selon les mois, je vous invite donc à vous rendre sur le site pour les consulter avant votre visite.

Située à 45 minutes en voiture de Fontainebleau, il est également possible de se rendre dans la ville de Provins avec le transilien P (Gare de l’Est). Si vous choisissez cette seconde option, comptez 1h45 de trajet. Un temps conséquent, mais qui vaut le coup si vous décidez de passer toute une journée à Provins.

Liens utiles :

Site de la Roseraie : http://www.roseraie-provins.com/accueil.html

Transilien P : https://www.transilien.com/lignes/rer-trains/ligne-P

Fontainebleau – Cours et Jardins

Après une longue semaine, direction Fontainebleau pour y découvrir les jardins ! En réalité j’y suis retournée deux fois en une semaine, j’avais oublié ma carte SD chez moi la première fois (bonjour la Team Boulet). J’en ai tiré une leçon : toujours vérifier la batterie et la carte SD de son réflex avant de partir. Toujours ! Pour commencer, je ne sais pas si cela est dû aux grandes vacances, mais nous n’avons pas eu de soucis pour nous garer non loin du château. Un bon commencement.

IMG_6084

Nous débutons en rentrant par la Cour d’Honneur, qui est magnifique ! Vous pouvez admirer la beauté des bâtiments (notamment l’aile des ministres située sur la gauche) mais surtout l’escalier du fer à cheval (qui est vite pris d’assaut par les visiteurs). Cet escalier a été créé en 1550 par l’architecte français Philibert Delorme et a été refait 80 ans plus tard. Nous continuons notre parcours en passant dans mon endroit préféré : la cour de la fontaine et l’étang aux carpes. Un endroit sublime et calme où vous pouvez louer une barque (9.50€ la demie heure pour une barque de 4 personnes). D’un côté ou de l’autre de cet étang, la vue est sublime.

IMG_6133

En faisant le tour de l’étang aux carpes, vous allez finir par tomber sur le Grand Parterre. Le Grand Parterre est le plus grand d’Europe avec ses 11 hectares (rien que ça). Il a été créé de 1660 à 1664 par André Le Nôtre et Louis le Vau. Cet espace représente le principal aménagement fait par Louis XIV. Plus fleuri que les autres endroits, cet espace est très calme et personnellement me donne envie de m’assoir sur un banc et lire un bon livre. De cet endroit vous pourrez admirer la différence d’architecture entre les bâtiments du château. Je trouve que ces différences donnent un charme fou à ce lieu !

IMG_6144

Pour vous rendre au jardin de Diane, je vous conseil de faire un détour pour passer entre la Cour Ovale et la Cour des Offices. Ici même vous pourrez admirer encore plus les différences des époques. D’un côté, la cour Ovale qui est la partie la plus ancienne du château. De l’autre, la cour des Offices créée au XVIIe siècle. Deux architectures magnifiques, prenez vraiment le temps de contempler ces endroits. Pour finir, nous voici dans le jardin de Diane. Bel espace verdoyant, qui était autrefois le jardin réservé de la Reine. Vous pourrez y admirer une très belle fontaine ornée d’une Statut de Diane.

IMG_6201

Les cours et jardins sont ouverts de 9h à 17h de novembre à février, de 9h à 19h de mai à septembre et de 9h à 18h les mois de mars, avril et octobre et sont gratuits pour tous ! C’est promis, la prochaine fois que je vous parlerais de ce domaine ça sera bien évidemment pour vous parler du Château ! Nous n’avons pas prévu de faire cette sortie tout de suite, mais elle est au sommet de ma liste !

Vous souhaitant une belle journée (ou soirée) je vous dis à très vite !  

Liens utiles :

Site du château de Fontainebleau : http://www.musee-chateau-fontainebleau.fr/spip.php?page=sommaire&lang=fr

Plan du château/cours/jardins : http://chateaudefontainebleau.fr/IMG/pdf/FR_AIDE_FONTAINEBLEAU_2016_BD.pdf

Fontainebleau – Parc du Château

Dimanche matin, après une séance de sport et une bonne douche, petit passage à la boulangerie (le petit déjeuner c’est sacré) et direction le Parc du Château de Fontainebleau. Nous sommes passés par l’entrée de la rue de la Haute Bercelle, nous avions repéré cette entrée en nous rendant à la salle de sport la semaine dernière.

Pas de plan avec nous mais au vu des grandes allées on peut facilement se retrouver et effectivement avec un peu de recul, je pense qu’il est difficile de se perdre dans cette partie. Nous continuons notre promenade tout en mangeant un pain au chocolat (j’avais très faim). Nous ne croisons pas trop de monde, quelques maîtres et leurs chiens, et quelques runners. Au bout de quelques minutes j’étais contente de voir que nous tombions sur le Grand Canal. Je voulais absolument passer par cet endroit ! Ce canal a été créé entre 1606 et 1609 sous le règne de Henri IV, d’une longueur de 1,2 kilomètre c’est un bel endroit pour se détendre. D’ailleurs il est possible de pêcher à cet endroit.

IMG_6068

Cette partie du parc est très agréable, de bonne heure les parties ombragées sont importantes et vous pouvez longer le canal sans être en plein soleil ou vous poser sur un banc pour admirer les nénuphars. En se rapprochant de l’avenue des Cascades vous pouvez apercevoir quelques bâtiments du château. Pour cette fois ci nous ne nous sommes pas aventurés plus loin, ce sera pour une prochaine fois !

Le parc a une superficie de 80 hectares et doit regorger de petites surprises. Nous avons pus voir quelques sculptures pendant notre balade. Un petit conseil pour celles et ceux qui voudraient également profiter de cet endroit pour déguster des pains au chocolat et des croissants : pensez à prendre un petit sac avec vous pour les détritus ! La première poubelle que nous avons croisée était au retour, près de notre voiture où nous avons enfin pu nous débarrasser de nos déchets.

IMG_6066

Le parc est ouvert 24h/24 toutes l’année et est gratuit ; un bon plan pour partir se promener quand on le souhaite. L’accès peut s’effectuer à différents endroits comme ;

  • Rue de la Haute Bercelle (au niveau du rond-point)
  • Au niveau de l’intersection entre les rues Rémy Dumoncel et Montceau
  • Rue de la Charité (juste à côté des bâtiments de l’école de la gendarmerie)
  • Avenue des Cascades

L’entrée au niveau de l’avenue des cascades donne directement sur le Grand Canal, tandis que les autres donnent directement sur le parc. A vous de choisir si vous préférez commencer du côté boisé ou du côté canal !

Liens utiles :

Plan du Château, jardins et parc : http://chateaudefontainebleau.fr/IMG/pdf/FR_AIDE_FONTAINEBLEAU_2016_BD.pdf

Site du Château de Fontainebleau : http://www.musee-chateau-fontainebleau.fr/spip.php?page=sommaire&lang=fr

Daimyo : Seigneur de la guerre au Japon – Musée Guimet (Exposition temporaire)

Exposition présente du 15 février au 13 mai 2018.

Chose promise, chose due ! Comme indiqué dans mon précédent article, je vais vous parler de l’exposition temporaire Daimyo. C’est vraiment ce qui nous a motivé à aller visiter le musée des arts asiatiques Guimet. Les armures japonaises, mine de rien ça ne court pas les rues. Les armures (quelques soient leurs origines) m’ont toujours fascinées, les tailles, la composition, l’allure, les messages qu’elles renvoient sont toujours fascinants. Vous comprenez mieux pourquoi je voulais absolument la faire ! L’amoureux étant un adepte des arts asiatiques, c’était un passage inévitable.

IMG_5477

L’exposition temporaire se découpe en deux parties : une partie se situant à l’Hôtel d’Heidelbach et l’autre dans le bâtiment principal du musée Guimet (4em étage). Un total de 33 armures et des ornements, liés bien entendu aux guerriers japonais. L’exposition regroupe des collections françaises, privées et publiques. Nous avons vu uniquement la partie située dans l’enceinte principale, qui exposait un ensemble de 11 armures.

IMG_5475IMG_5473

Daimyo : qu’est-ce que c’est ? Il faut remonter à l’ère Meiji (1871) pour comprendre ce statut. En effet, durant cette période le Japon est découpé en plusieurs dominations territoriales. Chaque domination est basée sur une force militaire qui est dirigé par un dynaste provincial : le daimyo. Il faudra attendre la fin du XVIe siècle pour que ce therme devienne un mot juridique et désigne (en gros) les princes territoriaux.

IMG_5470IMG_5474

La mise en scène des armures est impressionnante, comme une sensation de vivre un tête à tête avec un seigneur plutôt féroce. Et cette posture n’a pas été choisi par hasard ! L’armure était placée ainsi pour incarner la présence du maître pendant son absence. Ce choix était donc parfait pour cette exposition et donne le ton de la puissance des Daimyos. Une très belle exposition où j’ai passé de nombreuse minute à décortiquer visuellement chacune de ces armures. Un véritable plongeon dans une culture si lointaine de la nôtre qui ne laisse pas de marbre. Je pense que cette exposition peut plaire à tout le monde ; grand comme petit, passionnés d’art asiatique ou non.

Liens utiles :

Musée Guimet : http://www.guimet.fr/

Info tarif et transport à voir dans mon denier article

Musée national des arts asiatiques Guimet – Paris

Ce musée, ça faisait un petit moment qu’il nous faisait de l’œil. On l’a évoqué plusieurs fois quand on regardait ce qu’on voulait faire les week-ends, il est passé de nombreuse fois à la trappe. Mais cette foi-ci c’était la bonne ! L’exposition temporaire sur les seigneurs de la guerre au Japon, nous a motivé plus que jamais (je vous en parle dans le prochain article). Nous nous sommes enfin rendus dans ce musée. Curieuse de découvrir un nouveau lieu, j’avais hâte de le visiter. C’est vrai que je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais parfois c’est quand on a le moins d’attente qu’on est le plus surprises.

IMG_5434IMG_5424

Le musée est réparti sur 5 niveaux, et regroupe les collections par région ; Inde, Asie du Sud Est, Chine, Asie centrale, Corée, Japon… Tout le monde peut y trouver son compte. L’endroit que j’ai préféré est la bibliothèque. Un espace magnifique et chaleureux où vous observer différents écrits. Elle est présente depuis l’ouverture du musée en 1889. J’ai également beaucoup aimé les sculptures présentes, notamment celle représentant des divinités, je les ai trouvés magnifique. De bon matin, il n’y avait pas trop de monde et la visite était agréable. De manière générale je vous conseil d’aller dans les musées le matin.

IMG_5447

J’ai beaucoup aimé notre visite, les arts asiatiques sont variés et intriguant. C’est une visite à faire si vous êtes sur Paris. Cependant j’ai noté un petit bémol dans ce musée : la propreté des vitres. Je n’ai jamais vu des vitres dans un tel état (pour certaines parties). Pour un musée de cette ampleur ça m’a beaucoup choqué. Alors oui ce ne sont que des vitres, mais regarder de belles pièces de collection à travers des vitres qui ne sont pas nettoyées, est vraiment dommage à mes yeux.

IMG_5488IMG_5497

Pour visiter ce musée, comptez 11,50€ pour le plein tarif et 8,50€ pour le tarif réduit. Ces derniers incluent les expositions temporaires et permanentes. Si vous avez entre 18 et 25 ans et êtes ressortissant de l’Union Européenne, n’hésitez pas à le signaler, vous avez droit à la gratuité ! Les musées demandent en général, une pièce d’identité ou votre âge lors du passage en caisse, mais lors de notre visite aucun justificatif n’a été demandé et je n’ai pas vu d’information sur la gratuité présente au comptoir. Si je n’avais pas regardé au préalable sur leur site internet j’aurais payé le plein tarif. Côté transport, le plus simple pour vous y rendre est de s’arrêter à la station Iéna (Ligne 9), elle est juste devant l’entrée du musée !

Lien utile :

Musée Guimet : http://www.guimet.fr/

Delacroix – Louvre (Exposition temporaire)

Une petite exposition sur Delacroix, ça ne se refuse pas ! J’ai découvert (un peu plus en détail) cet artiste peu de temps après mon arrivée à Paris. Le musée National d’Eugène Delacroix est l’un des premiers musées que j’ai visités dans la capitale. Découvrir davantage sur Delacroix a été un véritable plaisir ! Je vous en parlerais plus en détail dans un autre article.

IMG_5404

Revenons sur cette exposition, ça faisait quelques temps que je voyais les affiches dans le métro et que j’en entendais parler. Je voulais absolument la faire ! Un jour alors que mon chéri et moi voulions faire un tour au Louvre, nous nous sommes arrêtés au point information pour savoir comment obtenir des tickets pour cette exposition. Nous avons chacun un pass annuel du Louvre et nous n’avons jamais pris des billets pour une exposition temporaire. Bonne surprise : l’hôtesse nous informe que s’il n’y a pas trop de monde, nous pouvons passer sans avoir à réserver de billet en avance. Normalement la réservation est fortement conseillée, mais elle nous encourage à voir directement sur place. Direction le Hall Napoléon : pas de file d’attente, nous nous présentons à l’accueil et une nouvelle bonne surprise : les détenteurs du pass annuel n’ont pas à acheter des billets pour accéder aux expositions temporaires et nous ne faisons pas la queue non plus. Une info intéressante à connaître !

IMG_5393IMG_5413

Nous avons beaucoup aimé cette exposition. Si vous avez déjà visité le musée Eugène Delacroix, ne vous inquiétez pas, vous allez découvrir beaucoup d’œuvre ! Cet événement est en collaboration avec le Metropolitan Museum of Art (Manhattan – New York) et propose une belle exposition. Cette dernière comporte 180 œuvres, elle se découpe en 3 périodes et tend à montrer les différentes sources d’inspirations de l’artiste. Une des parties expose plusieurs carnets que Delacroix avait conservés. Une véritable mine d’or qui nous plonge un peu plus dans l’univers du peintre.

IMG_5410

Niveau tarif, il faut compter 15€ pour l’achat sur place ou 17€ pour un achat en ligne. Le tarif peut paraitre élevé mais inclut l’exposition temporaire Delacroix, les expositions permanentes du Louvre et un accès au musée Eugène Delacroix. De quoi bien s’occuper toute la journée ! Je vous invite à consulter le site du Louvre pour prendre connaissance des différents tarifs ainsi que des conditions d’éligibilité pour la gratuité. Pour la réservation en ligne, vous devez impérativement choisir un jour et une plage horaire. Les photos sont autorisées dans l’exposition, seules deux œuvres ne peuvent pas être prises en photo, un pictogramme vous le signalera. Pour les horaires, l’exposition est ouverte de 9h à 18h sauf le mardi. Les nocturnes ont lieu les mercredis et vendredis jusqu’à 21h45. L’exposition est présente du 29 mars au 23 juillet 2018.Pour vous y rendre : Louvre – Rivoli (Ligne 1) ou Palais Royal Musée du Louvre (Ligne 1 et 7).

Une belle exposition que je vous recommande !

Liens utiles :

Site du Louvre : https://www.louvre.fr/

Exposition Delacroix : https://www.louvre.fr/expositions/delacroix-1798-1863

Réservation en ligne : https://www.ticketlouvre.fr/louvre/b2c/index.cfm/home

Tarif et astuce : https://www.louvre.fr/horaires-tarifs-acces/tarifs#tabs

Panorama XXL – Rouen

Quand on avait jeté un coup d’œil sur les lieux à voir à Rouen, nous étions tombés sur ce « Panorama XXL ».  Au départ on a pensé qu’il s’agissait d’une sorte de salle de cinéma proposant une expérience plus immersive, un peu comme La Géode à Paris. Puis en se renseignant d’avantage, on comprend vite que le lieu propose d’observer un panorama 360° en se promenant librement sur plusieurs passerelles situées à différentes hauteurs.

Au départ je ne m’attendais pas à quelque chose d’extraordinaire, mais le thème me plaisait : La Grande Barrière de Corail. Arrivés sur place, premier constat : c’est grand. Très grand. Effectivement pour caser une œuvre de 32 mètres de hauteur, oui il en faut de la place !

IMG_5131IMG_5132

La visite commence par quelques salles. La première présente le thème, derrière celle-ci vous avez la projection d’une vidéo explicative sur l’œuvre. D’ailleurs je vous conseille de la regarder, c’est le seul moment où vous avez des explications. La deuxième salle permet de connaître certains coraux. Enfin, vous allez traverser de longs couloirs parsemés d’affiches sur la thématique, en l’occurrence les campagnes menées par WWF.

IMG_5136

Arrivée dans la rotonde vous pouvez observer l’œuvre. La taille nous a impressionné. Ambiance sonore et lumineuse, cette expérience vous emmène au plus près de la grande barrière de corail. Au départ on ne sait pas trop où regarder, on balaie la toile du regard. Petit à petit on est étonné de la qualité de l’image et du nombre important de détails qu’on peut apercevoir. Plus vous montez, plus vous voyez de détails ! De surprise en surprise, vous remarquez un banc de poisson, puis au loin la silhouette de baleine, des requins, des serpents de mer… Vous avez à votre disposition des jumelles à plusieurs endroits dans la passerelle. Elles sont vraiment utiles pour chercher les petits détails qu’on ne voit pas forcément de suite.

IMG_5156

Pour ceux qui, comme moi on peur du vide, les passerelles peuvent impressionner mais personnellement je n’ai pas eu si peur que ça, on ne ressent pas la sensation de hauteur. C’était quelque chose que j’appréhendais pas mal en me rendant sur place. Je vous conseille par contre de garder vos manteaux sur vous pendant la visite dans la rotonde, il fait plutôt froid à l’intérieur !

IMG_5143

Niveau temps de visite, il est annoncé 1h, ce qui parait peu au vu du temps que nous avons passé, soit 2h. Pour le prix, il faut compter 9.50€ pour le tarif plein et 6.50€ pour le tarif réduit. Je vous invite à vous rendre sur le site pour consulter les conditions de gratuité. Petite astuce : si vous visiter Rouen, vous allez très probablement faire l’Historial Jeanne d’Arc, demandez donc un billet couplé ! Ce billet est valable 1 mois est coûte 15€ pour le tarif plein et 12€ pour le tarif réduit. Nous avons eu l’info au Panorama mais nous avions déjà visiter l’Historial.

Si vous êtes de à Rouen n’hésitez pas à faire un tour au Panorama XXL ; une sortie originale que je recommande !

Lien utile :
Site du Panorama XXL : http://www.panoramaxxl.com/